Société Française des Infirmier(e)s Anesthésistes
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 7 septembre 2017
Statistiques éditoriales :
527 Articles
1238 Brèves
Aucun site
145 Auteurs

Statistiques des visites :
1185 aujourd'hui
1994 hier
2601297 depuis le début
   
Brèves
Arrêt cardiaque, lecture continue
jeudi 7 septembre

JPEG

Retrouvez les articles sur l’arrêt cardiaque dans l’article dédié aux dernières recommandations 2015-2020.

JPEG

Les quatre derniers articles intéressants de la semaine sont aussi sur le forum.

  • La question de la fréquence optimale de la ventilation pendant la réanimation cardio-respiratoire
  • Les femmes moins performantes pour une réanimation cardiopulmonaire
  • Un an après l’ECMO, comment vont-ils ?
  • Le SAOS protégerait le cerveau en cas d’arrêt cardiaque

Bonne lecture

— -

En relation

JPEG

AB

 
Point d’org
dimanche 3 septembre

GIF

Le site SOFIA va changer d’appellation dans les jours suivants.

De .org il deviendra .fr

Ceci en vue d’une migration des données de notre hébergeur medicalistes, vers un serveur sécurisé SSL et au débit plus important.

La navigation devrait s’en trouver améliorée nettement.

La redirection se fera automatiquement. Cela ne change rien au site ni à son aspect.

Seul le référencement sur les moteurs de recherche prendra un peu de temps. Il se peut aussi que temporairement, le temps du passage, le site soit figé.

Merci donc à médicalistes pour la qualité de sa plateforme, qui depuis 11 ans nous héberge gratuitement, faut-il encore le dire.

GIF

AB

 
Rapport sur le système d’alerte et d’information des populations
mardi 29 août

Le système d’alerte et d’information des populations : un dispositif indispensable fragilisé par un manque d’ambition.

Rapport d’information n° 595 de M. Jean Pierre VOGEL, fait au nom de la commission des finances

PDF - 1013.4 ko
Le système d’alerte et d’information des populations. Un dispositif indispensable fragilisé par un manque d’ambition (7 août 2017). Rapport d’information numéro 595 de Mr JP VOGEL, fait au nom de la commission des finances

Le système d’alerte et d’information des populations (SAIP), initié en 2009 par le ministère de l’intérieur, vise à mettre en en réseau les différents vecteurs d’alerte disponibles en cas d’événement grave justifiant d’alerter la population (attentat, catastrophe naturelle ou industrielle, etc). Il repose sur une application smartphone lancée en 2016 ainsi que sur un réseau de 2 830 sirènes qui devrait, d’ici 2020, en compter plus de 5 000 et constituer le « principal vecteur de l’alerte ».

Le volet « sirènes » concentre près de 80 pourcents des crédits prévus sur un financement de 44,7 millions échelonné de 2012 à 2019 (36,8 millions d’euros restant à planifier à partir de 2020), alors même que leur impact apparaît beaucoup plus faible que celui de la téléphonie mobile, qui ne bénéficie pourtant que de 11 pourcents des crédits consommés ou prévus pour ce projet. Les sirènes ne sont ainsi quasiment jamais utilisées dans d’autres contextes que ceux des essais hebdomadaires.

Le volet « téléphonie mobile » est marqué par des revirements qui ont conduit à revoir fortement à la baisse ses ambitions initiales. Alors qu’une technologie permettant de diffuser un message sur l’ensemble des téléphones mobiles présents sur une zone d’alerte était initialement privilégiée, elle a été a été remplacée, en 2015, par le développement d’une application smartphone (nommée SAIP) en libre téléchargement.

Partant de ces constats, Jean Pierre Vogel, rapporteur spécial du programme « Sécurité civile » de la mission « Sécurités » formule six recommandations visant à faire du SAIP un moyen efficace et fiable de diffusion de l’alerte.

source senat.fr

En savoir plus

  • i.ade les applications smartphones.

AB

 
Nunc est bibendum
vendredi 25 août

JPEG

Le CHU de Bordeaux est de nouveau en tête du palmarès des hôpitaux établi par le Point. Il est suivi par le CHU de Toulouse, tandis que celui de Lille perd une place. La Pitié-Salpêtrière à la sixième place (en baisse) est le premier établissement de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris.

JPEG

Du côté des cliniques, c’est encore et ce depuis huit ans le Centre Hospitalier Privé Saint Grégoire à Rennes en Ille et Vilaine (groupe Vivalto Santé) qui est en tête, devant un autre établissement de Lyon.

JPEG

Encore et toujours, seul un guide des blouses blanches serait pertinent. Celui fait de l’intérieur, par des professionnels.

JPEG

Mais pourrait-on être objectif ? Et éthiquement parlant, que faire vis-à-vis du devoir de réserve des professionnels du secteur public ?

JPEG

AB

 
Caen 2017
vendredi 4 août

Le congrès de Caen se tiendra le 7 octobre pour cette 28ème édition.

Le programme et l’inscription pour ce congrès IADE fortement recommandable.

PDF - 3.3 Mo
Congrès Caen 2017 le programme

AB

 
ONI : L’union fait la farce
mercredi 31 août

JPEG

Les Conseils nationaux de l’Ordre des médecins, des sages-femmes, des chirurgiens-dentistes et des pharmaciens ont communiqué le 31 aout 2011 leur soutien à l’Ordre national des infirmiers.

Des erreurs de gestion ont mis le Conseil national de l’Ordre des infirmiers dans une situation financière périlleuse.

Cette Institution, chargée d’une mission de service public, regroupant l’ensemble des infirmières et infirmiers quel que soit leur mode d’exercice, au côté des autres Ordres des professions de santé est plus que jamais indispensable en tant que garant du respect de la déontologie et de la qualité de l’offre de soins.

Est-il nécessaire de rappeler le rôle essentiel, incontournable de ces nombreux professionnels, dévoués aux soins et aux relations avec les malades ?

Le plan de restructuration proposé par les élus actuels devrait assurer la pérennité et l’indépendance du Conseil national de l’Ordre des infirmiers.

Aussi les autres Ordres des professions de santé cosignataires de ce communiqué en appellent à l’appui des pouvoirs publics et des organismes financiers pour la mise en œuvre de ce plan.

Le Conseil national de l’Ordre des infirmiers saura ainsi remplir ses missions en toute indépendance.

Il peut compter sur le soutien des Ordres des professions de santé.

Un ordre en “toute indépendance”. Voire car la mise sous perfusion du patient ONI, par les subsides de la BRED, ne donne pas beaucoup de chances d’indépendance. De même que la création d’une fondation chargée de trouver des fonds de tout ordre...

Structure privée, raclant les tiroirs, demandant l’aide des pouvoirs publics afin de se draper encore mieux dans sa pseudo-indépendance, l’ONI est sur la corde raide. Pour autant, la reprise de la dette ne semble pas être à l’ordre du jour. La BRED n’a pas trouvé acquéreur. Le client n’est pas très solvable, et le potentiel de développement faible.

De son côté, le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) s’inquiète, dans un courrier adressé le 29 aout dernier au président de la République, sur la possibilité de n’imposer le paiement de la cotisation à l’Ordre qu’aux seuls infirmiers libéraux, évoquée par la secrétaire d’Etat chargée de la santé, Nora Berra, à un élu ordinal.

Le syndicat considère qu’une telle mesure constituerait une rupture du principe d’égalité devant la loi, et prévient qu’il dénoncera "avec force" toute modification en ce sens de la loi du 21 décembre 2006 portant création d’un Ordre national des infirmiers.

En même temps, qui le voulait tant cet ordre ? Ne devrait-il pas profiter qu’à ses seuls promoteurs ?

En parallèle, les membres du Conseil Départemental de l’Ordre des Infirmiers de l’Orne ont démissionné de leurs mandats d’élus au sein du bureau de l’Orne.

§§§

L’inconvénient avec le mot union, c’est que quand vous le mettez au pluriel, ça fait des unions...

Vincent Roca

AB

ps : Le président Borniche, aurait dû tenir une conférence de presse le 1er septembre 2011. Celle-ci a été annulée une heure avant le rendez vous par la chargée de com adjointe de l’ONI, en l’absence de mme Lanlo.

Pas de bonnes nouvelles a claironner, mr le président par intérim ?

 

Toutes les brèves du site