Société Française des Infirmier(e)s Anesthésistes
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 7 septembre 2017
Statistiques éditoriales :
527 Articles
1238 Brèves
Aucun site
145 Auteurs

Statistiques des visites :
1185 aujourd'hui
1994 hier
2601297 depuis le début
   
Brèves
Arrêt cardiaque, lecture continue
jeudi 7 septembre

JPEG

Retrouvez les articles sur l’arrêt cardiaque dans l’article dédié aux dernières recommandations 2015-2020.

JPEG

Les quatre derniers articles intéressants de la semaine sont aussi sur le forum.

  • La question de la fréquence optimale de la ventilation pendant la réanimation cardio-respiratoire
  • Les femmes moins performantes pour une réanimation cardiopulmonaire
  • Un an après l’ECMO, comment vont-ils ?
  • Le SAOS protégerait le cerveau en cas d’arrêt cardiaque

Bonne lecture

— -

En relation

JPEG

AB

 
Point d’org
dimanche 3 septembre

GIF

Le site SOFIA va changer d’appellation dans les jours suivants.

De .org il deviendra .fr

Ceci en vue d’une migration des données de notre hébergeur medicalistes, vers un serveur sécurisé SSL et au débit plus important.

La navigation devrait s’en trouver améliorée nettement.

La redirection se fera automatiquement. Cela ne change rien au site ni à son aspect.

Seul le référencement sur les moteurs de recherche prendra un peu de temps. Il se peut aussi que temporairement, le temps du passage, le site soit figé.

Merci donc à médicalistes pour la qualité de sa plateforme, qui depuis 11 ans nous héberge gratuitement, faut-il encore le dire.

GIF

AB

 
Rapport sur le système d’alerte et d’information des populations
mardi 29 août

Le système d’alerte et d’information des populations : un dispositif indispensable fragilisé par un manque d’ambition.

Rapport d’information n° 595 de M. Jean Pierre VOGEL, fait au nom de la commission des finances

PDF - 1013.4 ko
Le système d’alerte et d’information des populations. Un dispositif indispensable fragilisé par un manque d’ambition (7 août 2017). Rapport d’information numéro 595 de Mr JP VOGEL, fait au nom de la commission des finances

Le système d’alerte et d’information des populations (SAIP), initié en 2009 par le ministère de l’intérieur, vise à mettre en en réseau les différents vecteurs d’alerte disponibles en cas d’événement grave justifiant d’alerter la population (attentat, catastrophe naturelle ou industrielle, etc). Il repose sur une application smartphone lancée en 2016 ainsi que sur un réseau de 2 830 sirènes qui devrait, d’ici 2020, en compter plus de 5 000 et constituer le « principal vecteur de l’alerte ».

Le volet « sirènes » concentre près de 80 pourcents des crédits prévus sur un financement de 44,7 millions échelonné de 2012 à 2019 (36,8 millions d’euros restant à planifier à partir de 2020), alors même que leur impact apparaît beaucoup plus faible que celui de la téléphonie mobile, qui ne bénéficie pourtant que de 11 pourcents des crédits consommés ou prévus pour ce projet. Les sirènes ne sont ainsi quasiment jamais utilisées dans d’autres contextes que ceux des essais hebdomadaires.

Le volet « téléphonie mobile » est marqué par des revirements qui ont conduit à revoir fortement à la baisse ses ambitions initiales. Alors qu’une technologie permettant de diffuser un message sur l’ensemble des téléphones mobiles présents sur une zone d’alerte était initialement privilégiée, elle a été a été remplacée, en 2015, par le développement d’une application smartphone (nommée SAIP) en libre téléchargement.

Partant de ces constats, Jean Pierre Vogel, rapporteur spécial du programme « Sécurité civile » de la mission « Sécurités » formule six recommandations visant à faire du SAIP un moyen efficace et fiable de diffusion de l’alerte.

source senat.fr

En savoir plus

  • i.ade les applications smartphones.

AB

 
Nunc est bibendum
vendredi 25 août

JPEG

Le CHU de Bordeaux est de nouveau en tête du palmarès des hôpitaux établi par le Point. Il est suivi par le CHU de Toulouse, tandis que celui de Lille perd une place. La Pitié-Salpêtrière à la sixième place (en baisse) est le premier établissement de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris.

JPEG

Du côté des cliniques, c’est encore et ce depuis huit ans le Centre Hospitalier Privé Saint Grégoire à Rennes en Ille et Vilaine (groupe Vivalto Santé) qui est en tête, devant un autre établissement de Lyon.

JPEG

Encore et toujours, seul un guide des blouses blanches serait pertinent. Celui fait de l’intérieur, par des professionnels.

JPEG

Mais pourrait-on être objectif ? Et éthiquement parlant, que faire vis-à-vis du devoir de réserve des professionnels du secteur public ?

JPEG

AB

 
Caen 2017
vendredi 4 août

Le congrès de Caen se tiendra le 7 octobre pour cette 28ème édition.

Le programme et l’inscription pour ce congrès IADE fortement recommandable.

PDF - 3.3 Mo
Congrès Caen 2017 le programme

AB

 
Medocs news 34
vendredi 27 janvier

JPEG

AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ injectable : approvisionnement tendu suite à des difficultés industrielles

Par David PAITRAUD, source vidal.fr

La distribution des spécialités hospitalières injectables AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ, génériques d’AUGMENTIN, est actuellement très perturbée.

Certaines de ces spécialités sont en rupture de stock. Pour d’autres, l’approvisionnement est très tendu et impose un contingentement.

Pour pallier l’indisponibilité du dosage à 2 g/200 mg poudre pour solution pour perfusion IV pour adultes, le laboratoire est autorisé à importer des unités de ce médicament initialement destinées au marché espagnol.

Cette situation devrait s’améliorer au cours des prochaines semaines.

Une distribution perturbée en lien avec des difficultés industrielles Depuis le début du mois de janvier, le laboratoire Sandoz rencontre des difficultés industrielles concernant la production ses spécialités AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ injectables, génériques d’AUGMENTIN.

Cette situation est à l’origine de perturbations de la distribution de ces spécialités hospitalières.

Dosage à 2 g/200 mg : rupture de stock et importation d’unités espagnoles

La distribution de la spécialité AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ 2 g/200 mg ADULTES poudre pour solution pour perfusion IV est interrompue depuis le 16 janvier 2017.

Dans ce contexte, le laboratoire Sandoz met à disposition des pharmacies à usage interne des unités de cette même spécialité, initialement destinées au marché espagnol. La distribution des unités espagnoles a débuté le 23 janvier.

Ces unités ne peuvent pas être rétrocédées compte tenu de l’étiquetage en langue espagnole.

Une remise à disposition normale de ce dosage est annoncé à partir de début mars 2017.

Dosages à 1 g/200 mg et à 500 mg/50 mg : rupture de stock et distribution contingentée

Concernant la spécialité AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ 1 g/200 mg ADULTES poudre pour solution injectable IV, le laboratoire Sandoz, joint par VIDAL le 25 janvier 2017, indique que ce médicament est en rupture de stock. Sa remise à disposition normale est estimée pour la semaine 6 (mi-février).

Enfin, la distribution de la spécialité AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ 500 mg/50 mg NOURRISSONS ET ENFANTS poudre pour solution injectable IV est contingentée sur le marché des collectivités.

- Pour mémoire

Les indications des spécialités injectables d’AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ procèdent de l’activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament.

Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles il a donné lieu et de sa place dans l’éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.

Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment à certaines situations où les espèces bactériennes responsables de l’infection peuvent être multiples et/ou résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.Sur ces bases, ce médicament présente un intérêt tout particulier dans les infections suivantes :

  • respiratoires basses,
  • ORL (Cf. VIDAL Reco "Sinusite aiguë de l’adulte"),
  • gynécologiques,
  • digestives et intra-abdominales, en particulier péritonites,
  • rénales et urogénitales (Cf. VIDAL Reco "Cystite aiguë de la femme", "Infections génitales de la femme", "Pyélonéphrite aiguë de l’adulte")
  • septicémiques, endocardiques,
  • cutanées et des tissus mous (Cf. VIDAL Reco "Impetigo de l’enfant"),
  • ostéoarticulaires,
  • à l’exclusion des méningites.

Ce médicament est indiqué chez l’adulte en prophylaxie des infections post-opératoires :

  • des gastrostomies endoscopiques percutanées,
  • des cholécystectomies,
  • en chirurgie digestive sous-mésocolique,
  • en chirurgie carcinologique ORL avec ouverture du tractus oropharyngé.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l’utilisation appropriée des antibactériens.

— -

CLOTTAFACT (fibrinogène humain) : approvisionnement tendu jusqu’en mars 2017

L’approvisionnement du médicament anti-hémorragique hospitalier CLOTTAFACT (fibrinogène humain) est très perturbé depuis le début du mois de janvier 2017.

Ces tensions d’approvisionnement devraient durer jusqu’en mars 2017, date annoncée de la remise à disposition normale.

Dans l’attente, il est demandé aux pharmaciens hospitaliers de ne pas constituer de stocks de réserve importants de CLOTTAFACT.

Mécanisme d’action

Le fibrinogène injecté se transforme en fibrine sous l’action de la thrombine et, en présence de facteur XIII activé et d’ions calcium, forme un réseau de fibrine tridimensionnel, stable, qui assure la coagulation.

Cas d’usage

Le fibrinogène est utilisé dans la prise en charge d’hémorragies des hypofibrinogénémies.

En association à la thrombine humaine, le fibrinogène est utilisé dans la prise en charge d’hémostase locale lors d’une intervention chirurgicale.

Un service d’urgence est ouvert et accessible au 01 69 82 72 92, 24h/24 et 7 jours sur 7.

- Encadré 1 - Les indications de CLOTTAFACT

Hypo, dys ou afibrinogénémie constitutionnelle, chez les patients présentant une hémorragie spontanée ou post-traumatique. En raison de l’absence de données dans les saignements majeurs engageant le pronostic vital ou fonctionnel ou en cas de chirurgie, l’utilisation de CLOTTAFACT n’est pas recommandée dans ces situations.

En tant que traitement complémentaire dans la prise en charge d’une hémorragie sévère incontrôlée dans le cadre d’une hypofibrinogénémie acquise telle que :

  • augmentation de la consommation du fibrinogène associée à un saignement incontrôlé menaçant le pronostic vital dans les complications obstétricales, en situation chirurgicale ou en traumatologie ;
  • altération de la synthèse hépatique du fibrinogène en cas d’insuffisance hépatique sévère ou secondaire à un traitement par la L-asparaginase.

— -

GLUCOSE 5 % MACOPHARMA en poche de 1 000 mL : rappel d’un lot

Le laboratoire MACO PHARMA rappelle le lot 16I24B de sa spécialité GLUCOSE 5 % MACOPHARMA solution pour perfusion en poche de 1 000 mL.

Le code Datamatrix et le CIP imprimés sur le surremballage de certaines poches de ce lot sont erronés. Ils correspondent à la solution pour perfusion de CHLORURE DE SODIUM 0,9 % MACOPHARMA en poche de 50 mL.

Cette alerte s’applique aux pharmacies d’officine et au circuit de distribution pharmaceutique.

Rappel d’un lot contenant des poches avec un code Datamatrix et un code CIP erronés

Le lot 16I24B (exp 09/2018) de la spécialité GLUCOSE 5 % MACOPHARMA solution pour perfusion en poche de 1 000 mL (CIP 3400935613547) fait l’objet d’un rappel en pharmacies d’officine et dans le circuit de distribution pharmaceutique.

Certaines poches de ce lot indiquent des codes erronés au niveau du surremballage. Il s’agit du code Datamatrix et du code CIP (3400935631466 au lieu de 3400935613547).

Ces codes erronés renvoient à la spécialité CHLORURE DE SODIUM 0,9 % MACOPHARMA solution pour perfusion (poche de 50 mL).

En revanche, les mentions imprimées directement sur les poches sont exactes.

 

Toutes les brèves du site